Accueil > Dossier, E-commerce, Marque de luxe > Les 7 Tendances du Luxe Accessible – Episode 4

Les 7 Tendances du Luxe Accessible – Episode 4

Dernier épisode de cette saga sur le luxe accessible, il sert de point d’orgue car l’approche soutient d’autant plus le paradoxe entre ces 2 termes, au premier abord, antinomique.

En effet, je vais aujourd’hui parler du sur-mesure, que les marques de luxe commencent à démocratiser grâce à la personnalisation et l’achat en ligne d’articles iconiques de ses marques…victimes de leur succès !!

Ce quatrième volet correspond au dernier modèle économique qui vient clôturer le concept relatif au commerce en ligne et qui, bien évidemment, ne se révèle pas exhaustif.

 

 

Un sac qui ne ressemble pas à celui de ma voisine

S’il y a bien un objet du quotidien que les femmes aiment porter, comme le montre le précédent billet, c’est le sac à main !!

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, je suis admiratif quand je vois le nombre de sacs qu’elles sont prêtes à acheter et à tous les prix. Il leur faut un sac pour toutes les occasions et qu’il soit coordonné avec ce qu’elles portent 🙂 …tout en sachant marier les formes et les couleurs.

Il en va de même avec les sacs de luxe, comme en témoigne l’engouement des startups pour les articles de seconde-main.

 

Par ailleurs, comme je l’évoquais pour le business de particulier à particulier, de plus en plus de personnes, plus jeunes, plus internationales sont aujourd’hui capables de s’offrir ce type de produit.

La clientèle est de plus en plus internationale et les États-Unis, le Japon et l’Europe voient leur hégémonie contestée. Là où on assistait à des queues de Japonais devant la boutique Louis Vuitton des Champs-Élysées, ceux-ci ont sont désormais remplacés par des Chinois !

 

Même sur ces marchés matures, la population est toujours plus nombreuse à pouvoir s’acheter ces objets du quotidien, et plus forcément les riches ^^…

Conséquence ? Celles qui autrefois paradaient en étant sûres d’être singulières, au regard des autres quidams qu’elles croisaient, constatent aujourd’hui avec effroi (j’en rajoute un peu) que leurs objets fétiches se multiplient à foison à tous les coins de rue !!!!!!

 

Quelles solutions ont-elles pour sentir et faire ressentir cette sensation d’exclusivité ??? Soit acheter un nouveau sac de créateur que personne n’a encore découvert, soit acheter la pièce la plus chère telle un sac Kelly de la Maison Hermès (mais il faut quand même débourser jusqu’à 50 000 euros…), soit faire partie, par exemple, des 400 commandes annuelles sur-mesure des Ateliers Louis Vuitton à Asnières !!

Bref, soit vous achetez le sac de tout le monde (ou presque) soit votre portefeuille est suffisamment garni…

Sauf que les maisons de luxe ont trouvé depuis quelques années la pirouette qui permet de s’offrir du sur-mesure accessible (je joue volontairement sur la double interprétation) en ligne, sans forcément devoir se ruiner !!

 

La première du genre est Longchamp qui, avec sa collection Pliage, a commencé à démocratiser le concept en lançant une boutique en ligne dédiée, depuis intégrée au site corporate et e-commerce de la marque, en proposant de personnaliser en 4 étapes l’ensemble des produits de la gamme :

  • vous choisissez le modèle
  • puis la poignée ou la bandoulière
  • ensuite la couleur (la principale et celle de la bande) + la finition de la bouclerie
  • enfin la broderie (police et couleur de caractères avec un maximum de 8 signes) et le type de marquage (4 caractères maximum) en options

Sachant que vous pouvez décliner le processus sur tous les produits de la gamme avant de régler l’ensemble !! Vous n’avez plus qu’à attendre 3 semaines pour recevoir vos exclusivités. Depuis, le modèle économique a aussi été décliné pour les cabas

 

 

  La deuxième à tenter l’aventure est la marque de luxe la plus puissante au monde, à savoir la Maison Louis Vuitton, confrontée au succès mondial de ses modèles en toile «floqués» du monogramme historique, qui a décidé de décliner l’idée sur 4 gammes phare (Speedy, Pegase, Keepall et Neverfull) de sacs, cabas et bagages. Le nombre d’étapes est le même que pour Longchamp mais celles-ci sont simplifiées, au même titre que les options proposées :

 

  • Choix parmi les 4 modèles
  • Choix parmi 4 types de bande…ou sans
  • Choix des 2 couleurs de bande
  • Ajout des initiales avec 2 tailles de caractères

Sachant que vous pouvez appliquer cette personnalisation sur les autres produits, vous aurez jusqu’à 8 semaines d’attente pour recevoir votre commande.

 

 

 Le troisième acteur est, pour ainsi dire, un pure player ou presque, puisqu’il ne dispose que d’un showroom dans le centre de Paris. Il s’agit du maître maroquinier Missiessy, qui tire ses racines de la lointaine Louisiane du début du 19ème siècle.

Son positionnement repose sur un savoir-faire 100% made in France et sur la richesse de ses peaux.

Dans son approche, la marque à la sirène insiste sur l’unicité de la femme et a fait sienne l’adage Montre-moi ton sac, et je te dirai qui tu es.

Sa boutique en ligne propose 3 lignes de produits à personnaliser (Pandore, Sanglage et Bayou); j’ai une petite préférence pour la gamme Bayou 🙂

La conception du produit se fait en 3 étapes :

  • Choix du modèle de la gamme sélectionnée
  • Choix de la matière
  • Choix des couleurs pour l’harnachement (ou l’anse ou le cœur) et le corps du sac

Cependant, le choix des peaux n’est si pas large selon le type de modèle choisi et on ne peut y ajouter ses initiales. Mais vous recevrez votre exemplaire unique sous 15 jours et, en cas de besoin, ils sont facilement joignables.

En prime, Missiessy vous propose des séries limitées et vous avez aussi la possibilité de partager vos créations sur les réseaux sociaux.

 

 

 Dernière en date, du moins à ma connaissance, un des fleurons du pôle luxe du groupe PPR, la Maison Bottega Veneta, a dévoilé une boutique en ligne dédiée à la personnalisation de certains de ses sacs et accessoires iconiques.

Ouvert uniquement (pour l’instant) pour les US, le Royaume-Uni et le Japon, le site Bottega Veneta Initials se distingue des autres sites par sa sobriété et sa simplicité, dont le claim WHEN YOUR OWN  INITIALS ARE ENOUGH résume parfaitement le concept.

En clair, vous saisissez dès l’entrée du site les initiales de vos prénom/nom, ou de quelqu’un d’autre ou quelque soit ce qu’elles représentent, sachant que vous pouvez aussi vous limiter à 1 ou 2 caractères.

Vous pouvez aussi choisir de laisser faire le hasard en jouant avec le clavier numérique de votre ordinateur 🙂 (chaque touche correspond à une lettre, même le ‘/’ ou le ‘+’)

Une fois rentré sur le site, tous les articles sont déjà «sérigraphiés» de vos initiales, sachant que vous pouvez les modifier à tout moment.

 

Ensuite, fidèle au concept, le choix est simple : soit vous choisissez un des modèles présentés sur la page d’accueil, soit vous utilisez la navigation à gauche, puis une des couleurs disponibles du modèle sélectionné.

A partir de là, sur la fiche produit, vous n’avez plus qu’à modifier, si nécessaire, la couleur et la taille des initiales.

Si vous le souhaitez, vous pouvez aisément décliner l’opération sur d’autres modèles, mais attention au choix des couleurs identiques entre le modèle et les initiales, sinon ça ne fonctionne pas.

Enfin, vous n’avez plus qu’à attendre entre 8 et 12 semaines pour recevoir votre «œuvre».

 

Mais la grande valeur ajoutée de cette boutique, c’est que vous pouvez aussi partager votre article personnalisé sur tous les réseaux sociaux qui vont bien pour le luxe, incluant Pinterest (où la Maison n’est pas ‘encore’ présente) et The Fancy (Bottega Veneta a visiblement un compte – à confirmer car non indiqué comme lien sur le site corporate)

 

 

 

Même si le site manque cruellement de contenus, vous pouvez quand même y trouver le mini-film dédié à l’opération (cf. ci-dessous), je trouve que l’écrin est plutôt sobre et qualitatif, en tous cas, bien plus que ne l’est le site de la marque 🙂 qui aurait besoin d’un bon lifting…

 

Modèle 7 : le bespoke à grande échelle

 

Voilà qui conclue cette saga qui, j’espère, vous aura passionné et, éventuellement plu !! Bien sûr, tous ces concepts et modèles économiques ne sont pas exhaustifs, donc n’hésitez pas à donner votre avis, voire à compléter en commentaire, quitte à faire évoluer cette saga ou à rédiger un nouvel article sur le sujet 😉

 

  1. 24 juin 2012 à 2:34

    Christian,
    Merci de cette excellente série d’articles. Président de Missiessy je me permet d’apporter qques précisions qui j’espère contribueront à la qualité de votre analyse. Je fais une distinction entre:
    le marquage: je mets mes initiales sur un produit fini, c’est peu interactif et l’expérience assez limitée.
    la customisation du produit: j’interviens sur la couleur, la matière voire plus sans changer le modèle. Les multiples combinaisons et la rareté des matières permettent de garantir un sac unique.
    Enfin le sur-mesure: je pars de la page blanche et j’invente un modèle pour moi.

    Ces deux derniers proposent une expérience plus riche qui constitue un moment de luxe plus marquant que le simple fait de mettre ses initiales sur un produit. Cependant le sur-mesure en maroquinerie est inapprochable pour le commun des porte-monnaie.
    Missiessy a choisi la customisation pour allier expérience de luxe et accessibilité pour toutes à des matières d’exception. Nous proposons un choix parmi plus de 80 peaux qui changent régulièrement. Toutes nos peaux sont choisies pour leur rareté et la qualité exceptionnelle de leur cuir, notamment pour le croco et l’alligator. La production en France à la commande sur une série de modèles prédéfinis permet de maintenir des prix raisonnables.
    Enfin chaque produit est signé à la main et au nom de la cliente par le maître maroquinier qui a réalisé le sac sur commande.
    Je serai ravi de vous accueillir, ainsi que ceux de vos lectrices ou lecteurs qui voudront en savoir un peu plus sur notre aventure maroquinière.
    Merci encore,
    Sincèrement,
    Hubert van Cappel

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :