Archive

Posts Tagged ‘e-commerce’

Les 7 Tendances du Luxe Accessible – Episode 4

Dernier épisode de cette saga sur le luxe accessible, il sert de point d’orgue car l’approche soutient d’autant plus le paradoxe entre ces 2 termes, au premier abord, antinomique.

En effet, je vais aujourd’hui parler du sur-mesure, que les marques de luxe commencent à démocratiser grâce à la personnalisation et l’achat en ligne d’articles iconiques de ses marques…victimes de leur succès !!

Ce quatrième volet correspond au dernier modèle économique qui vient clôturer le concept relatif au commerce en ligne et qui, bien évidemment, ne se révèle pas exhaustif.

 

 

Un sac qui ne ressemble pas à celui de ma voisine

S’il y a bien un objet du quotidien que les femmes aiment porter, comme le montre le précédent billet, c’est le sac à main !!

Lire la suite…

Les 7 Tendances du Luxe Accessible – Episode 3

Suite aux épisodes 1 et 2 et la présentation des 4 premiers modèles relatifs au luxe accessible, ce troisième et avant-dernier volet traite de 2 nouvelles tendances qui reposent sur le commerce en ligne et qui jouissent d’une popularité grandissante.

Accepter de perdre le contrôle…ou presque

Comme l’expliquait très justement Digital Luxury Group (DLG) dans son compte-rendu relatif à la conférence FLOW (Fashion Luxury On Web) qui a eu lieu en septembre 2011, les marques se doivent de fabriquer aujourd’hui plusieurs collections par an, là où il n’y en avait auparavant que 2.

Lire la suite…

Les 7 Tendances du Luxe Accessible – Episode 2

Après l’épisode 1 et la présentation des deux premiers concepts relatifs au luxe accessible, voici le troisième qui regroupe les 5 derniers modèles économiques que j’ai identifié.

Comme je travaille depuis plus de 12 ans sur des problématiques e-commerce, j’ai forcément plus d’affinités, ce qui explique sûrement que j’y ai trouvé le plus d’exemples…

Bref, pour ce deuxième épisode, deux nouvelles tendances, en attendant les 3 dernières la semaine prochaine…

Lire la suite…

Les 7 Tendances du Luxe Accessible – Episode 1

Combien de fois ai-je entendu dire, de la part de professionnels du marketing ou de la communication «experts» du secteur, que les marques de luxe ne devaient pas être accessibles.

Que cette simple évocation sonne comme une hérésie aux yeux de ces (soi-disant) gourous qui, mieux que nous autres, détiennent la substantifique moelle qui définit ce que le luxe doit être ou ne pas être…

Sans vouloir être présomptueux ou me présenter en tant que spécialiste ès luxe, même si je pense en connaître un rayon sur le sujet, je peux vous dire que les chiffres d’affaires, bénéfices et autres valorisations de ces marques seraient très loin des chiffres publiées par ces dernières ou les media si le luxe n’était pas en grande partie accessible.

Bref, n’en déplaisent à certains, le luxe accessible existe bel et bien !!

A cet effet, après avoir déjà évoqué le sujet il y a plus d’un an et demi dans un précédent billet, voici 3 grands concepts qui se déclinent en 7 modèles économiques, mais dont le nombre n’est évidemment pas exhaustif, et dont voici le premier épisode :

  • Le Luxe à la Mode
  • La Beauté démocratisée
  • Vendre en ligne une part du Rêve

 

Lire la suite…

Stratégie digitale des marques de luxe

En ce jeudi 30 septembre, beaucoup de monde se bousculait. Environ 230 personnes se sont précipitées à la Maison des arts & Métiers pour assister à la conférence organisée par le Club Essec et animée par Claire Colas, dont la question soulevée était : Commet concilier luxe, expérience client et e-réputation ?

Et je peux vous dire qu’il y avait du beau monde, et pas seulement sur l’estrade.

Pour vous citer quelques marques / maisons présentes dans la salle : LVMH, Ralph Lauren, L’Oréal, Inter Parfums, Lixir, Cartier, Richemont, La Maison du Chocolat, EspaceMax, Chanel, Chloé, Yves Saint-Laurent Beauté, Coty, Louis Vuitton, Chaumet, Rolex, Estée Lauder, L’Occitane, Dior, Hédiard, Galeries Lafayette, Suite Privée, Smalto, Hermès ou encore S.T. Dupont.

Désolé si j’en oublie certains…

 

Bref, tout ce petit monde s’est pressé pour écouter les « stars à la barre », curieux d’écouter les conseils des agences et cabinets conseil (Groupe Up&Under, Roxane Company et Digitas), mais surtout les précieux témoignages de 3 grands du secteur, à savoir Vertu, la marque luxe du fabricant Nokia, qui a ouvert le bal. Mais aussi et surtout Tag Heuer, marque horlogère de luxe du groupe LVMH, et Longchamp, le maroquinier de luxe, qui a déjà 10 ans d’expérience digitale derrière elle.

 Beaucoup de choses se sont dites lors de cette conférence, d’autant plus que j’ai eu le plaisir de la « LiveTweeter » (et un néologisme de plus 🙂).

Bien que le secteur ait pris du retard sur Internet, sur mobile, sur le e-commerce et les réseaux sociaux, par rapport à d’autres secteurs, il est un fait que les maisons de luxe commencent à combler ce retard, notamment grâce à certains acteurs qui ont compris l’importance du digital comme levier d’innovation et d’expression par excellence.

Lire la suite…

Le luxe devient « masstige »

*masstige : contraction de « mass market » et « prestige »

Le luxe doit-il ou peut-il être accessible ? C’est la grande question que tout le monde se pose en ce moment dans l’industrie du luxe et ailleurs.

A mon sens, la question ne se pose plus. Il l’est de fait.

Et ce n’est pas Karl Lagerfeld qui me contredira, et qui vient d’annoncer qu’il annulait son défilé au mois d’octobre pour créer une ligne grand public qui sera vendue sur Internet. Pour reprendre le Directeur atistique de Chanel et Fendi, qui a fait de maintes incursions dans le mass market (H&M, Optic 2000, 3 Suisses, ..) : « L’élitisme de masse c’est mon rêve depuis longtemps. Je pense qu’il était presque de mon devoir de faire ça avec mon nom, c’est le chemin de la modernité ». Mais Karl Lagerfeld n’est pas un précurseur en la matière. La « démocratisation » du luxe ne date d’aujourd’hui.

Comme le disait Jean-Noël Kapferer, auteur avec Vincent Bastien du livre « Luxe Oblige », le Luxe repose sur le principe d’ouverture /fermeture. Ouverture, pour être connu de tous, avoir un certain degré de notoriété pour faire rêver et Fermeture, parce qu’il ne doit pas être accessible à tous, mais à une minorité, une communauté ; avec des logiques de rareté et d’authenticité.

Au risque de déplaire à certains, même si ce n’est pas le cas de toutes les marques et maisons de luxe, cette accessibilité du luxe a vu le jour il y a déjà 10 ans.

Voici 5 bonnes (subjectives) raisons qui viendront corroborer mon propos :

Lire la suite…

Jitrois à l’ère du Richcommerce !

Et bien cette rentrée est riche d’événements chez les cybermarchands, notamment dans le cercle fermée des marques de luxe.

Jean-Claude Jitrois, le créateur tout de cuir vêtu, vient de sortir une nouvelle version de son site, enrichie d’une boutique e-commerce.

La première chose qui m’a surpris, c’est de savoir que ce site a été réalisé avec la solution Prestashop, solution e-commerce (à la mode en ce moment) orientée vers les PME-PMI. Car le résultat est assez bluffant en termes de réalisations fonctionnelle et technique.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que la marque réussit le coup de force de nous immiscer dans son univers tout en vivant une expérience d’achat riche.

Lire la suite…

%d blogueurs aiment cette page :